Logo version mobile
Agrandir le pénis est possible!
Le premier site réactif en français
Aussi disponible en
Inscrivez-vous maintenant
Apprendre à connaître le point L masculin et à le stimular de façon appropriée, dans toutes ses manifestations sexuelles.

Le point L masculin

  • De nouveaux horizons pour la sexualité masculine.
  • De nouveaux points de plaisir, grâce au point L.
  • Orgasmes ronds, chauds, intenses.
  • Faire trésor du point L dans le coït comme dans les préliminaires!
  • Connaître le point L, en profiter dans tous les sens

    Disons que le point L masculin est un nom "commercial". Contrairement au point G féminin, le point L n'est pas une partie sexuelle concrète, mais seulement un nom nouveau que les sexologues ont donné à la partie extérieure du muscle pubo-coccygien, une zone de ce muscle qui est spécialement érogène et qu'on peut stimuler extérieurement et intérieurement. En stimulant le "point L", nous sommes également en train de stimuler indirectemente la prostate et c'est grâce à cette combinaison de stimulations que la zone adquiert son identité érogène particulière.

    Le point L se trouve compris entre la partie basse des testicules et l'anus. Il peut être stimulé de différentes façons:

    • Oralement.
    • A travers la masturbation.
    • Pendant le coït, c'est-à-dire dans la pénétration.

    Les premières deux stimulations sont les plus faciles et les plus accessibles, alors que la troisième requiert un certain entraînement préalable de l'homme et de la femme. Notre programme inclut des techniques permettant la stimulation du point L masculin pendant la pénétration et pour permettre spécialement des orgasmes simultanés chez l'homme aussi. En fait, le point L a son propre orgasme, différent par rapport à l'orgasme qu'on obtient par la stimulation ordinaire du pénis.

    Stimulation du point L dans le sexe oral

    Dans le sexe oral, il suffit de sucer le pénis dans sa pointe, directement dans l'orifice de l'urètre, d'ou sortent l'urine et le sperme, comme si le pénis était une paille. De cette façon, on obtient un effet d'aspiration. Pour obtenir cet effet, il suffit de sucer rythmiquement en répétant l'action en séquences rapides. En suçant le pénis de cette façon, on peut faire arriver un homme à l'orgasme du point L. Il s'agit également d'une technique excellente et très efficace pour exciter un homme. Une personne assez habile peut alterner cette stimulation avec celle du sexe oral normal. Une fois que l'homme atteint l'orgasme, l'aspiration doit continuer en stimulant éventuellement aussi le filet et la partie sensible du pénis au-dessous du gland avec la langue; ces stimulations doivent poursuivre jusqu'à la fin de l'orgasme et clairement pendant toute la durée de l'éjaculation, car l'orgasme du point L est très long et ce serait dommage de l'interrompre.

    Stimulation du point L par la masturbation

    C'est la technique la plus facile. Il suffit de se masturber o de se laisser masturber avec l'ajout de pressions des doigts et du pouce sur le point L. Certes, avec la seule pression des mains, arriver à l'orgasme du point L est difficile, pas tous les hommes peuvent y arriver sans préparation. Mais en combinant cette technique avec la masturbation ordinaire, on peut du moins intensifier le plaisir et le diversifier. Bien entendu, les sensations sont meilleures si c'est l'autre personne à faire les pressions. Une autre variante consiste à introduire un doigt dans l'anus de l'homme afin de stimuler en même temps la prostate, le point L et le pénis. Cependant, seulement certains hommes hétérosexuels tolèrent et admettent une stimulation anale, même s'ils sont en compagnie d'une femme.

    Stimulation du point L dans le coït, c'est-à-dire dans le sexe complet

    Pour stimuler le point L pendant la pénétration, il suffit que l'homme ait un muscle pubo-coccygien bien développé et qu'il soit préparé à travers un exercice spécifique (les deux techniques seront décrites dans le programme). La femme, de son côté, doit avoir une certaine maîtrise des muscles vaginaux et être en condition de les mouvoir de façon à créer un effet d'aspiration. De nos jours, peu de femmes sont conscientes de ces muscles vaginaux et il résulte donc difficile que le point L soit stimulé pendant une pénétration. Néanmoins, notre programme comprend des techniques qui permettent d'y arriver. Ces techniques aideront n'importe quelle femme à savoir utiliser ses muscles vaginaux avec profit, pour donner plus de plaisir et chercher de meilleures sensations érotiques. Naturellement, ces sujets sont traités de façon beaucoup plus approfondie dans le site www.savoir-femme.com, site entièrement consacré à la sexualité féminine et aux couples.

    La stimulation du point L par la pénétration est particulièrement intéressante parce qu'elle permet des orgasmes simultanés et quand cette stimulation est combinée avec d'autres techniques, ces orgasmes peuvent être mutuels, en facilitant une infinité de nouvelles ressources de plaisir sexuel.

    L'orgasme du point L

    Nous avons vu que le point L comporte son propre orgasme, différent par rapport à l'orgasme que tout le monde connaît. L'orgasme du point L est semblable à l'orgasme prostatique, mais il n'est pas complètement en relation avec ce dernier. Il présente des caractéristiques propres, car d'autres organes et points érogènes sont intéressés. De plus, même du point de vue prostatique, il s'agit d'une stimulation inusuelle de la prostate, c'est pourquoi on est arrivé, par commodité, à l'idée de donner un nom à cet ensemble de points et de sensations, les nommant "point L" et "orgasme du point L".

    Certainement, la femme aussi possède son muscle pubo-coccygien, mais sa conformation anatomique n'est pas la même que celle de l'homme. De plus, les faisceaux musculaires qui caractérisent le muscle pubo-coccygien féminin ne sont pas visibles de l'extérieur, comme chez l'homme. Pour cette raison, on ne peut pas parler de point L chez la femme. Cependant, la femme possède le point G, et c'est lui qui facilite en grande partie l'orgasme anal féminin, puisqu'elle n'a pas de prostate.

    Pendant une relation sexuelle ordinaire, le plaisir croît peu à peu en se transformant en une sensation aiguë. Généralement, on arrive jusqu'à un point de non-retour, où l'orgasme est désormais inévitable et l'on perçoit quelque chose qui déclenche avec plusieurs décharges rapides de plaisir spasmodique, qui normalement sont entre quatre et cinq. Normalement, un orgasme masculin dure peu de secondes et il est toujours accompagné par des contractions involontaires des muscles qui se trouvent entre le pubis et l'anus, des contractions qui paraissent le caractériser. Obtenir un orgasme en détente est plus difficile et requiert plus de contrôle corporel, mais il est aussi plus satisfaisant, chez les deux sexes.

    Par contre, l'orgasme du point L est différent et il fait exception à ces règles. Il est lent, progressif, sans déclenchements, sans saccades, sans contractions et il flue comme un souffle. Comme dit la sexologue Leslie Leonelli les décharges de plaisir de l'orgasme du point L sont plus fortes, moins aiguës, plus rondes, plus chaudes, plus profondes. Et surtout plus longues.

    Dans le programme nous verrons comment l'orgasme et l'éjaculation sont deux choses différentes qui arrivent en même temps. L'orgasme du point L paraît le confirmer: en fait, il commence avant l'éjaculation et il termine beaucoup plus tard. C'est un orgasme qui se propage, qui se répand par tout le corps.

    Certes, cet orgasme n'est pas égal chez tous les hommes et certains sont même incapables de l'avoir sans une préparation préalable. Pourtant, il vaut la peine de le tenter et surtout de se préparer.






    [Fermer]

    Ce site est réactif. qu'est-ce que cela veut dire? Essayez de redimensionner la largeur de la fenêtre et vous verrez. La disposition de la page et son architecture changeront selon la taille de l'affichage. En d'autres termes, peu importe si vous utilisez un ordinateur grand écran, un iPhone ou même un Nokia N70. Ce site se verra bien indépendamment de l'écran!

    De nos jours, un nombre de plus en plus croissant d'utilisateurs se connectent en utilisant des dispositifs mobiles. Non seulement les sites doivent s'adapter à n'importe quelle taille d'écran, mais ils doivent également être légers, car certains appareils utilisent des connexions lentes ou payantes selon la taille des données envoyées ou reçues. Tout ce qui était vieux est déréchef nouveau! Adieu sites flash (qui sur les Mac et iPhone ne se voient même pas) ou les layouts à images!

    Il était donc indispensable sacrifier la commodité des utilisateurs les plus conservateurs aux nouvelles exigences d'aujourd'hui (si l'on pense aux gens qui utilisent encore de vieilles versions d'Internet Explorer et qui sont de moins en moins nombreux). Il est ainsi né le paradigme de technologie liquide. Ce site n'est pas comme beaucoup d'autres qui ont une version régulière et une version mobile. Il a une seule version qui s'adapte à n'importe quel dispositif.

    Nous sommes fiers d'annoncer que désormais notre site aussi est l'un des premiers qui sont prêts pour le Web 3.0 et qui va en ligne avec l'avenir, étant universalement compatible. Et nous restons dans l'espoir qu'il vous plaira aussi.


    [Fermer]