Logo version mobile
La sexualité masculine au naturel
Ce site est réactif
Disponible aussi en
Inscrivez-vous maintenant
Attention: ce site n'est pas un site ce caractère médical et son but n'est pas celui de donner un avis de ce genre. L'équipe qui travaille pour ce site ne pratique pas la médecine et les méthodes présentés dans ce produit ne constituent pas une approche ou une thérapie médicale. Ce site se consacre à l'amélioration de la sexualité par des techniques 100% naturelles. Il s'agit donc d'un entraînement qui peut ou non être accompagné par des produits intégrateurs d'herboristerie. Méfiez-vous des sites comme le nôtre qui s'attribuent une orientation médicale. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Propolis

La propolis, à part d'être un bouclier formidable contre la grippe, élimine également, avec le temps, les fibroses responsables du syndrome de Peyronie, selon certains experts, entre eux, le Cubain Manuel Lemourt.

Propolis, le remède naturel à un trouble sans remède

Le propolis, un aphrodisiaque naturel.

Contrairement aux autres produits qu'on a vus jusqu'à présent, la propolis n'est pas un produit aphrodisiaque mais il possède toutefois une grande utilité pour l'appareil sexuel masculin. En fait, des recherches conduites à Cuba ont montré qu'elle corrige en grande partie les fibroses responsables de la maladie de Peyronie.

Qu'est-ce que c'est la propolis?

La propolis est un produit de la ruche, comme le miel et la gelée royale, préparé par les abeilles ouvrières dans le but de défendre leur logis des germes, pour protéger les oeufs et «isoler» les restes d'animaux éventuellement pénétrés dans la ruche, empêchant aussi leur pourriture. Du grec pro polis, le nom signifie «en défense de la ville», la ville des abeilles, la ruche, défense des agressions des bactéries, virus et fongus.

Les propriétés bienfaisantes de la propolis étaient également connues chez d'autres civilisations du monde ancien. Aristote et Pline, dans leurs écrits, en exaltaient les caractéristiques thérapeutiques. Dans la civilisation romaine, la propolis était utilisée comme remède désinfectant et même Galien - médecin connu de l'antiquité - lui dédia plus d'une mention dans ses traités. Même à des époques récentes, surtout en Allemagne et en Russie, on a produit des remèdes à base de propolis, surtout pour des applications externes, comme la désinfectation des blessures ou pour soigner les maladies de la peau. Mais les premières études approfondies du monde occidental ne datent que de quelques dizaines d'années. Ces études ont permis de découvrir aussi de nombreuses potentialités de la propolis qui étaient jusqu'à alors inconnues.

Caractéristiques de la propolis

La propolis lourde, telle que produite par les abeilles, se présente comme un matériel résineux et cireux, d'une couleur brunâtre. Elle a une odeur tellement caractéristique qu'une fois que vous la connaissez vous la distinguez entre milles! Parmi les 180 composants (identifiés), la partie la plus active est constituée par des substances dites flavonoïdes qui correspondent à environ 10% de la composition totale.

Les flavonoïdes sont des substances très importantes, parce qu'elles sont responsables des effets bénéfiques, surtout anti-inflammatoires de la propolis. Ces effets bloquent certaines substances impliquées dans les processus inflammatoires de l'organisme.

Donc, la propolis est avant tout un anti-inflammatoire, antibactérien et antiviral, utilisé normalement pour éliminer les parasites de l'organisme, par exemple la giardia lamblia (1). La propolis sert aussi à rendre l'organisme plus résistant aux maladies et aux virus. En prenant de la propolis, c'est plus difficile de prendre une une grippe et si on l'attrape on en guérit plus rapidement. C'est un fait prouvé!

Rien de surprenant jusqu'à présent, mais attention, le mieux vient maintenant.

La propolis et le syndrome de Peyronie

L'une des propriétés découvertes récemment sur la propolis est son efficacité dans le traitement du syndrome de Peyronie. Le développement des investigations à propos de cette particularité de la propolis donnent de bons espoirs.

Ceci a été découvert à Cuba au cours des annéees quatre-vingt-dix, par hasard, pendant le traitement d'un diagnostic de giardose (2) chez un patient qui souffrait en même temps (et à l'insu du médecin) d'une préoccupante courbure du pénis. Après le traitement à base de propolis contre le parasite, le patient confia au médecin d'avoir constaté un'importante diminution de son syndrome - explique le docteur Manuel Lemourt, qui à partir de ce moment développa diverses études sur le sujet, auquel il cosacrera également sa thèse de doctorat (3). « En tant qu'urologues » - continua-t-il - « nous décidâmes de lui prolonger le traitement pendant trois mois supplémentaires. Les résultats furent significatifs, la réduction de la courbure du patient, ainsi que de son angle, avait atteint 70%. »

Selon l'avis du docteur Lemourt, ce premier résultat a constitué un grand encouragement pour commencer des recherches plus approfondies. Pour Lemourt, le syndrome de Peyronie était l'un des cas les plus difficiles à traiter. La science officielle ne disposait pas de traitement spécifique pour ce problème, malgré aussi l'application de palliatifs comme l'injection directe d'interféron dans la plaque fibreuse responsable de la déformation, ou bien la chirurgie. Mais les recherches ont atteint leur but et démontré l'efficacité du traitement à base de propolis.

Un résultat permanent: la diminution du syndrome

Le premier groupe qui a participé à la recherche était constitué par 25 patients, cependant, étant donné la discipline nécessaire à l'ingestion correcte des capsules, seulement treize ont terminé le traitement. «Il y eut une diminution moyenne de la plaque de 0,4 cm, associée à l'amélioration clinique de la courbure, un fait qui pour moi constituait une nouveauté sans précédent», affirme le docteur Lemourt.

Ces résultats confirmaient - à l'avis du spécialiste - ce qui était arrivé avec ce premier patient. Un affecté de la maladie de Peyronie n'avait jamais noté jusqu'à présent des diminutions aussi rapides et draconiennes de la déformation. Mais ce n'est pas tout, non seulement la courbure diminuait, mais les résultats étaient permanents.

Au cours d'une seconde recherche, le spécialiste organisa deux groupes de patients: le premier groupe reçut de la propolis et l'autre du placebo. Ce fut une recherche à surprise: ni le médecin, ni les patiens savaient quel groupe avait utilisé telle ou telle autre substance, le seul à le savoir était le responsable du laboratoire chargé de la remise des capsules. Comme le docteur Lemourt explique, le groupe qui reçut de la propolis eut une diminution moyenne de la plaque de 1,65cm, alors qu'il n'y eut aucune amélioration dans l'autre groupe, auquel on donna du propolis à la fin de la recherche obtenant aussi des résultats. Et Lemourt ajoute: « Beaucoup ont été les patients qui ont reçu cette thérapie, étant donné que le traitement s'est désormais intégré de façon stable dans notre centre d'urologie, où les affectés arrivent avec beaucoup de troubles dépressifs. Malgré cela, nous expliquons toujours que le traitement à base de propolis est encore dans un état très expérimental ».

Entre autres, on remarqua aussi que l'amélioration obtenue avec le traitement n'avait aucun rapport avec le degré de développement de la maladie, il y avait toujours una amélioration, qui était même plus évidente dans les cas les plus graves. Ceci a affaire probablement aux changements à niveau local, mais il n'y a pas encore des études concluantes en matière. Selon le docteur Lemourt, ces résultats peuvent avoir affaire aux effets immuno-stabilisateurs induits par cette substance naturelle. L'une des causes qu'on attribue à l'apparition du syndrome est la déstabilisation immunologique du patient, localisée dans la zone affectée. « Bien que cette hypothèse demande d'études plus approfondies, » - continue Lemourt - « je crois qu'en stabilisant le système immunitaire, les changements causés par la maladie commencent à reculer. »

Et Lemourt conclut: « On a en porjet la combinaison de plusieurs traitements conjoints: l'emploi du laser, de la propolis seule ou du laser combiné avec propolis. »

Comment l'administrer

Si on prend la solution hydralcoolique (gouttes), on doit vérifier que dans l'étiquette apparaît l'indication: tit min 30 mg/ml en flavonoïdes totaux exprimés en galangine. Avec cette concentration, il suffit une dose de 25-30 gouttes deux fois par jour, à jeûne. Si l'on choisit l'extrait sec, il doit avoir un titrage au moins de 8% en flavonoïdes totaux exprimés en galangine. Avec cette concentration, on doit prendre non moins de 300 mg d'extrait sec par jour et pas plus que 900 mg. Si on prend un produit avec 5% de principe actif, alors les doses conseillées seraient 20 gouttes trois fois par jour, à jeûne. Et, en définitive, référez-vous toujours à l'instruction interne du produit, ou bien au médecin avant d'établir le dosage idéal.

La propolis doit être prise pendant au moins 15 jours, mais pour des résultats vraiment efficaces, on doit continuer à la prendre jusqu'à trois mois, parfois jusqu'à six. Même ici, le dernier mot revient au médecin, ou bien au fabricant du produit.

Contre-indications

Normalement, la propolis est bien tolérée. Même à des doses très hautes (plus de 15 gr par kg de poids corporel pendant plus de 30 jours), on n'a jamais noté des réactions secondaires appréciables.
Parfois, on peut souffrir de légers troubles allergiques cutanés. Dans certains cas, on peut relever aussi des troubles gastriques, comme diarrhée, douleurs abdominales ou du météorisme.
Au cas où ces troubles se manifesteraient, il suffit d'interrompre le traitement pour qu'ils disparaissent.

Disponibilité de la propolis

La propolis est normalement disponible en herboristerie, mais on peut aussi l'acheter en ligne.

==============================
(1) Giardia lamblia: (biol.) Genre de parasite dans l'intestin de beaucoup de vertébrés, dont l'homme | Giardia lamblia, est la cause de la giardose. {revenir en haut}
(2) Giardose: (biol.)(med.) Maladie parasitaire du trait supérieur de l'intestin grêle, causée par le parasite giardia lamblia et caractérisée par diarrhée et diverses lésions intestinales. {revenir en haut}
(3) Plus de détails sur les études de Lemourt peuvent être trouvés dans cette page. Les diverses recherches réalisées pendant plus de dix ans ont été publiées dans les Archives espagnols d'urologie. {revenir en haut}


Artpenis.com

savoir-femme.com



[Fermer]

Ce site est réactif. qu'est-ce que cela veut dire? Essayez de redimensionner la largeur de la fenêtre et vous verrez. La disposition de la page et son architecture changeront selon la taille de l'affichage. En d'autres termes, peu importe si vous utilisez un ordinateur grand écran, un iPhone ou même un Nokia N70. Ce site se verra bien indépendamment de l'écran!

De nos jours, un nombre de plus en plus croissant d'utilisateurs se connectent en utilisant des dispositifs mobiles. Non seulement les sites doivent s'adapter à n'importe quelle taille d'écran, mais ils doivent également être légers, car certains appareils utilisent des connexions lentes ou payantes selon la taille des données envoyées ou reçues. Tout ce qui était vieux est déréchef nouveau! Adieu sites flash (qui sur les Mac et iPhone ne se voient même pas) ou les layouts à images!

Il était donc indispensable sacrifier la commodité des utilisateurs les plus conservateurs aux nouvelles exigences d'aujourd'hui (si l'on pense aux gens qui utilisent encore de vieilles versions d'Internet Explorer et qui sont de moins en moins nombreux). Il est ainsi né le paradigme de technologie liquide. Ce site n'est pas comme beaucoup d'autres qui ont une version régulière et une version mobile. Il a une seule version qui s'adapte à n'importe quel dispositif.

Nous sommes fiers d'annoncer que désormais notre site aussi est l'un des premiers qui sont prêts pour le Web 3.0 et qui va en ligne avec l'avenir, étant universalement compatible. Et nous restons dans l'espoir qu'il vous plaira aussi.


[Fermer]